Auteur

Mathieu Leroux

Mathieu Leroux

Auteur, metteur en scène, comédien et dramaturge en danse, Mathieu Leroux est diplômé de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM (profil interprétation). Il a fondé et a été à la codirection de deux compagnies théâtrales (Putto Machine et Les Néos) ; il a été de l’équipe de tournée du Théâtre Sans Fil pendant sept ans, en plus d’écrire et de performer une centaine de courtes pièces au sein des Néos. Il est créateur d’un spectacle solo (La naissance de Superman, Caserne Letourneux, 2009), d’une pièce de groupe (Scrap, Espace Libre, 2012), et a cosigné l’adaptation des six pièces de la saga familiale Les Atrides (Église Saint-Jean-Baptiste, 2013) — cycle dans lequel il incarnait aussi le rôle de Pylade.

Sa coadaptation d’Ombre Eurydice Parle d’Elfriede Jelinek sera présentée au théâtre Prospero en 2019, et il sera dramaturge sur le Twist de tanzmainz en Allemagne (2020). On le retrouvera également sur scène dans Le 6e sens de Michelle Parent à la salle Fred-Barry du théâtre Denise-Pelletier.

En théâtre, il a accompagné plusieurs auteurs dans le processus dramaturgique (Véronique Pascal, Dominique Leclerc, Pascale Renaud-Hébert, Maxime Beauregard-Martin) ; en danse, il travaille entre autres aux côtés de Victor Quijada, Helen Simard, Catherine Gaudet et Alexandre Morin.

Mathieu Leroux est détenteur d’une maîtrise en littérature française (Université de Montréal, 2011). On lui doit plusieurs publications, notamment Dans la cage, son premier roman (Héliotrope, 2013), Quelque chose en moi choisit le coup de poing (La Mèche, 2016) — un ouvrage rassemblant un essai sur la performance de soi et du théâtre autobiographique —, en plus de quelques traductions de romans graphiques à La Pastèque. Il est directeur littéraire de la collection théâtre à L’instant même.

 

Crédit photo: Marie-Noële Pilon

Livres

Revue de presse

« Mathieu Leroux ne console pas, n'explique rien, dit la vérité de ses personnages. Il a choisi l'immédiateté de l'action qui suit la parole, la compression des syntagmes à l'extrême, la poésie du rêve, l'homme jeté dans le monde qu'il veut dur. »

« La littérature québécoise foisonne d'auteurs qui n'ont pas la langue dans leur poche, qui jouent la carte de l'audace, à la fois en matière de langage et de thématiques. Parmi eux, il y a l'univers déjanté et les images-chocs de Mathieu Leroux dans son premier roman Dans la cage. »

« Suivant des auteurs comme David Wojnarowicz, Dennis Cooper et Bret Easton Ellis, qui ont tous fait l'objet de controverses en raison du caractère «transgressif» de leur oeuvre, Mathieu Leroux aborde les questions de la violence et de la sexualité de manière entrelacée dans son premier ouvrage brûlant d'une intensité corrosive. »

Hans-Jürgen Greif Québec Français Josée-Anne Paradis Revue Les Libraires Rémi Labrecque Moebius

« Artiste du mois, pour la sortie de son premier roman. »

« J'ai été contaminé par la plume poétique et empoisonnée de Mathieu Leroux. »

Artère, Pour la relève artistique montréalaise Mars 2013 Steph Rivard, directeur adjoint Librairie Raffin - Plaza St Hubert