Auteur

Alice Michaud-Lapointe

Alice Michaud-Lapointe

Alice Michaud-Lapointe est née à Montréal en 1990. Son premier livre, Titre de transport (Héliotrope, 2014 ; réédition en format de poche, 2016), a été finaliste du Grand Prix littéraire Archambault.

En automne 2016 paraît son premier roman, Villégiature.

 

 

 

 

 

 

Crédit photo: Valérie Lebrun

Livres

Revue de presse

« Dans Titre de transport comme dans Villégiature, Alice Michaud-Lapointe ne cède jamais complètement au désenchantement, mais ne se refuse pas non plus à son capiteux plaisir. Aussi sensible que de mauvaise foi, elle conçoit toujours autant de compassion pour les marginaux que pour les brutes qui les ont marginalisés.» »

« Assurément, Alice Michaud-Lapointe figure parmi les auteurs québécois les plus prometteurs du moment. »

« Parlons des personnages emblématiques de la fiction montréalaise et des territoires montréalais qui sont devenus des personnages avec Alice Michaud-Lapointe. »

Dominic Tardif Les Libraires Josée Lapointe La Presse + Manon Dumais Le Devoir

« Entretien avec Alice Michaud-Lapointe à l'occasion de la sortie de son 1er livre, Titre de transport. »

« 

Les libraires craquent!

Nous sommes séduits par la vivacité, la sensibilité et l'intelligence de la plume d'Alice Michaud-Lapointe.

 »

« Alice Michaud-Lapointe compte parmi les écrivains qui nous ont éblouis avec leur première fiction parue en 2015. »

Lucie Renaud La recrue du mois Josianne Létourneau (Librairie Olivieri) Les libraires Les libraires

« 

Alice Michaud-Lapointe doit être dotée d'un sens de l'observation exceptionnel.

Titre de transport est à lire sans modérer ses transports, d'autant que l'auteure a un réel talent pour les dialogues.

 »

« Avec un don assez rare pour camper rapidement une situation en zoomant sur un microdétail ainsi que pour façonner des dialogues truculents dignes de la meilleure des sitcoms, Alice Michaud-Lapointe accumule dans Titre de transport les portraits à la fois tendres et implacables de personnages qui chancèlent, mais qui s'accrochent. »

« Les moments poétiques disséminés dans Titre de transport témoignent d’une très bonne maîtrise des nuances, des ambiances et des émotions de la part d'Alice Michaud-Lapointe, qui rend par ailleurs saillants les affects des personnages en accentuant les travers de la langue, l’écriture épousant les imperfections langagières de ces personnages.  »

Martine Desjardins L'actualité Dominic Tardif La tribune Jérémi Perrault Bible Urbaine

« Ce qui anime les personnages d'Alice Michaud-Lapointe, c’est le regard : regard de l’autre, regard sur l’autre, volonté de plaire ou crainte de se faire juger. Mais ce faisant, tous sont semblables au serpent qui se mord la queue, car à ne point sortir du cercle vicieux des attentes des autres, on ne parvient jamais à être soi-même et à avoir, incidemment, quelque chose à montrer. »

« Alice Michaud-Lapointe manie habilement le fil des intrigues, porte un regard acéré et empreint d'empathie sur des bribes d'existence, des moments forts, des scènes de la vie de ses personnages. »

« 

Nouvelles plumes.

Se lancer dans l’écriture et la publication d’un premier roman peut être un chemin semé d’embûches et de doutes, à plus forte raison quand on est aux études ou quand on vient de les terminer. C’est pourtant le défi qu’a relevé récemment Alice Michaud-Lapointe, auteure de Titre de transport. Portrait.

 »

Chloé Leduc-Bélanger Les Méconnus Hop! sous la couette Manon Lefèvre-Mons Quartierlibre.ca

« Avec Titre de transport, Alice Michaud-Lapointe propose des instants volés au quotidien. Ses histoires témoignent d'une empathie, d'une ouverture au monde et donnent à voir l’éclosion d’un beau talent d’écrivaine qu’on aura envie de suivre. »

Josée Lapointe La presse +