Beaux livres

24h/24

LA NUIT SE LÈVE 

Désormais la lumière artificielle étire le jour et métamorphose les ténèbres en une étonnante nuit éclairée. C'est cette vie 24 heures sur 24 que les photographes Marie-Reine Mattera et Emmanuel Joly sont partis explorer. Les photos qu'ils ont ramenées de leurs sorties montrent l'esthétique fascinante de la nuit moderne : éclairages indiscrets des intérieurs aperçus de la rue, halos, silhouettes fugitives dans la pénombre des ruelles, foule des acteurs de cette nuit impossible, vols de nuit, raffineries illuminées comme des cathédrales, phares et lampadaires. Une scène somptueuse pour un spectacle qui remonte à la nuit des chandelles. C'est cette histoire de la nuit dont Véronique Dassas raconte quelques moments, une histoire personnelle de rêves et de cauchemars, une histoire sociale de travail et d'exclusion, une histoire politique de complots et de révolutions... L'histoire de la victoire de la lumière artificielle, pour le meilleur et pour le pire. Un reportage impressionniste. Texte et photos.

PHOTOS DE MARIE-REINE MATTERA ET EMMANUEL JOLY

Photographe de l'instantané, reconnue internationalement pour ses portraits sensibles et ses photos d'enfants, Marie-Reine Mattera dirige actuellement un des studios les plus créatifs de Montréal.

Emmanuel Joly fait du reportage, des photos de nature et de voyage. Il a travaillé en Europe sur les thèmes de l'énergie et du transport. Ses images sont utilisées au Québec et à travers le monde par des institutions, l'édition et la publicité.

 

24h/24

176 pages

9782923511115

Véronique
Dassas

Revue de presse

« Redécouvrir la nuit à Montréal à partir des regards de Véronique Dassas et Marie-Reine Mattera. »

« Un ouvrage qui nous explique les origines de la lumière et laisse aux photos de Marie-Reine Mattera et d'Emmanuel Joly le soin de nous suggérer la nuit et ses pâles reflets. Leur reportage photographique, étalé sur deux ans, a engendré 3000 clichés à sélectionner, pris en bonne partie durant l'hiver, sans flash, privilégiant le flou poétique plutôt que la lumière crue jetée sur la pudeur de la nuit. »

« Il est rare qu'un livre de photographies nous transporte dans un tel univers et nous hypnotise de la sorte.
 »

Mange ta ville Josée Blanchette Le Devoir Nightlife Magazine

« La croqueuse de portraits Marie-Reine Mattera a promené son objectif sur Montréal la nuit. Le résultat: un livre magnifique et émouvant réalisé avec son alter ego dans la vie, le photographe Emmanuel Joly. »

« Les commerces ouverts jour et nuit se multiplient dans les grandes villes : restaurants, supermarchés, nettoyeurs et même garderies. Alors, que reste-t-il de nos nuits? Véronique Dassas, journaliste et noctambule, s'est intéressée au sujet. »

« La nuit existe-t-elle toujours? Réponses de Véronique Dassas et Marie-Reine Mattera. »

Carole Le Hirez Le Plateau Jacques Bertrand La tête ailleurs - Radio-Canada Patrick Masbourian Vous êtes ici

« Marie-Reine Matera et Emmanuel Joly qui, ensemble, ont décidé de croquer la nuit montréalaise dans ce qu'elle a de plus cru, de plus froid mais aussi, parfois, de plus lumineux. Il en résulte les photos granuleuses d'une faune inquiétante. Le texte, abondant, propose quant à lui une petite histoire de la nuit, citations choisies, chiffres évocateurs mais aussi beaucoup de réflexions errantes, si bien que l'on y découvre maintes images, tout aussi troublantes que les clichés qu'elles accompagnent. »

« Marie-Reine Mattera et Emmanuel Joly révèlent des visages de la nuit montréalaise: la solitude du gardien de stationnement, prisonnier de son abri l'hiver des silhouettes, floues, qui déambulent dans la rue; les néons, les enseignes commerciales et les réverbères qui éclairent les passants' le vol de nuit d'oiseaux; les raffineries de l'est de la métropole, illuminées comme des cathédrales... »

Émilie Vileneuve Voir Marie-Ève Cousineau L'Actualité