Romans

Highwater

Highwater raconte la course éperdue pour retrouver une femme, Venise, dans les couloirs oscillants de la mémoire, dans les profondeurs sulfureuses d'un présent révolu, dissimulé à l'intérieur d'une sorte de mine creusée à même le noir de la tête.

Highwater, c'est aussi une ville frontière où l'on trouve une mine abandonnée. Là-bas, depuis longtemps plusieurs galeries se sont effondrées et des herbes hautes recouvrent la friche industrielle.

 

 

 

 

 

Highwater

160 pages

9782923511009

Olga
Duhamel-Noyer

Revue de presse

« On peut gâcher les meilleurs ingrédients quand la technique fait défaut. Ce n’est vraiment pas le cas d’Olga Duhamel- Noyer. Mais l’exploit principal de la technique me semble celui de lui avoir permis de parler de sexe dans un style si personnel que 'porno' se conFond avec 'pudeur'. »

« Roman sexuel et crépusculaire, Highwater témoigne d’un travail d’orfèvre sur le style et campe déjà un univers fait de faux-semblants et de pistes qui ne mènent nulle part. »

« Ce que la narratrice entreprend dans Highwater, c’est de nous transmettre l’expérience du mystère, qui n’est rien d’autre qu’une forme d’expérience du monde. »

Ivan Maffezzini Revue Conjonctures Julien Lefort-Favreau Salon double Julie Boulanger et Amélie Paquet Salon Double

« Il émane de ce texte un hymne à la beauté féline des femmes et au plaisir physique, surtout saphique. »

« Un livre très original qui sort des sentiers battus et qui vous fera découvrir Olga Duhamel-Noyer, une jeune et nouvelle écrivaine de talent. »

« Une première oeuvre onirique et fortement maîtrisée. L'architecture inédite, les images, les correspondances et une remarquable précision des phrases y contribuent, mais également l'étrange amalgame de froideur et de moiteur torride qui traverse ce roman insaisissable. »

Patrick Bergeron Nuit Blanche Laetitia Schuck La Référence Christian Desmeules Le Devoir

Du même auteur