Série K

L'embaumeur

L’homme dont il est question ici a longtemps préparé les morts pour une dernière exposition. Il aime le travail bien fait. Venu à ce métier à rebours des vivants par une sorte de vocation, il a accepté de répondre aux questions de sa fille et de raconter les corps. Pour plus d’efficacité, il a griffonné une liste : le pompier, le prêtre, deux jeunes filles retrouvées près d’une forêt, le métro, etc. Des dizaines et des dizaines de cas que l’embaumeur n’a pas oubliés.

Anne-Renée Caillé a su faire de ces conversations avec son père un premier livre fort, sobre et profond.

 

 

 

L'embaumeur

104 pages

978-2-924666-12-8

Anne-Renée
Caillé

Revue de presse

« Un premier roman à surveiller, à la langue libérée, qui nous offre une plongée derrière une porte habituellement fermée. »

« À l’aide d’une langue refusant courageusement d’emballer les cadavres dans un hypocrite linceul de lyrisme, Anne-Renée Caillé retranscrit sans fioriture ce qu’elle a récolté, armée d’un parti pris pour le non-dit et pour le silence tranchant avec une époque où la mort croule trop souvent sous un babil pop-psychologisant.  »

« À l'occasion de la sortie de son récit très intime, poétique, et qui fait parfois froid dans le dos... Entrevue avec Anne-Renée Caillé. »

Josée-Anne Paradis Les Libraires Dominic Tardif Le Devoir Les Herbes Folles (CISM)

« L'oiseau rare de la rentrée. Un premier livre inclassable, empreint de poésie. »

« Anne-Renée Caillé maitrise l’art de la chute. Chaque fragment est rédigé avec une précision chirurgicale et se termine par une phrase-choc, qui oblige le lecteur à encaisser, à méditer et à se remémorer l’importance de la dignité humaine. Un récit percutant, troublant et touchant, père et fille se rencontrent réellement, mêlant leurs voix, amalgamant leurs descendances. »

Danielle Laurin Le Devoir Marie-Hélène Métivier Les Méconnus